LE SOMMAIRE :


  » La page volailles
  » La page pigeons
  » La page lapins
  » La page palmipedes
  » Retour Page Accueil


   Les Pigeons

  » Boulant d'Amiens
  » Boulant Lillois
  » Le Carneau
  » Le Culbutant Lillois
  » Le Haut-Volant
  » Le Huppé Picard
  » Manotte d'Artois
  » Le Revellois
  » Le Roubaisien
  » Smerle des Flandres
  » Le Speelderke
  » Le Voyageur






   Photos ci-contre :

   Pigeons Manottes
     Aquarelles
   de F. Liebaert
 Le patrimoine :   La page Pigeons

Le Manotte d'Artois


Le pigeon Manotte avait disparu depuis la guerre de 39-45 , disparition surtout causée par les multiples croisements avec les nombreux pigeons voyageurs égarés pendant cette époque.
Il a été reconstitué dans les années 1980 par Monsieur TESSE , qui fut le premier à le refaire comme autrefois , en particulier au point de vue du type , du poids, et de la taille.
C’est lui qui créa le club du Manotte dont il fut le premier Président.

Ce pigeon de ferme, originaire du département du Pas-de-Calais, est peu connu. On ne le voit guère aux expositions. C’est un excellent pigeon de produit, donnant des jeunes de taille satisfaisante. On le rencontre dans les fermes d'Artois.
Les pigeons Bisets nichent dans des cases faites avec de l'argile et placées les unes à côté des autres tout autour du pigeonnier. Il est bien difficile de rencontrer maintenant des Bisets purs, parce que les pigeons voyageurs égarés élisent facilement domicile dans les colombiers des fermes et s'accouplent avec les Bisets.
De nombreux cultivateurs qui ne possèdent que 3 ou 4 chevaux, ont chez eux, au-dessus d'une écurie ou d'une vacherie, 6 à 15 couples de pigeons assez gros, huppés, avant le fond du plumage blanc, avec des taches noires ou bleues. Ces pigeons, plus forts que les Bisets, sont dénommés Manottes. Ils ont pour nids des cases en bois attachées à l'intérieur de l'écurie ou de l'étable, communiquant à l'extérieur par des trous percés dans le mur. Ces nids sont appelés manottes, et par suite leurs habitants ont été désignés "pigeons de manottes", puis, par abréviation, pigeons manottes.

Il en existe trois variétés :

1) La blanc et bleu ;
2) La blanc et noir ;
3) La blanc et bleu écaillé , provenant des précédentes.

ORIGINE. Le Manotte provient du croisement d'un Mondain huppé avec le Biset.


Ce pigeon est originaire de l’Artois et des environs. On le trouve également dans la région de Binche en Belgique, où on l’appelle le Campinaire. Il provient du croisement d’un Mondain huppé avec le Biset.
Ils ont pour nids des cases attachées à l’intérieur d’une étable ou d’une écurie, un trou percé dans le mur donne communication avec l’extérieur .Ces nids s’appellent des manottes , d’où est venu le nom de ce pigeon de ferme très apprécié.
Beaucoup moins sauvage que le Biset de ferme , il est plus gros ; son poids est de 500 grammes environ. Il ne va pas aux champs comme le Biset , il profite de la distribution de grains que l’on fait aux poules de la ferme , pour se nourrir et élever sa progéniture.

Texte d'Henri Liebaert


Consultez la page HISTOIRE du MANOTTE :
SITE --> HISTOIRE & DOCUMENTS --> le MANOTTE D'ARTOIS